Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse dans les relation de couple

Faites connaître cette histoire au monde entier

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse dans les relation de couple

Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse Relationnelle


Naviguer à travers les méandres complexes d’une relation amoureuse peut être un défi passionnant, mais parfois périlleux. Pour jalonner ce parcours tumultueux, le psychologue John Gottman a esquissé un tableau saisissant des pièges qui peuvent conduire à la fin d’une relation à travers les quatre cavaliers de l’apocalypse. On vous en dit plus!

Les relations amoureuses sont des voyages intimes, des explorations émotionnelles avec des hauts et des bas où chaque moment partagé construit les fondations d’une connexion profonde. Comme des voyageurs intrépides, les couples s’aventurent dans des territoires souvent inconnus, bravant des mers calmes et des tempêtes passionnées. Cependant, ce périple n’est pas dénué de défis, et la clé pour naviguer avec succès réside dans la qualité de la communication.

En effet, dans cet écosystème émotionnel, chaque mot prononcé, chaque action, chaque geste, fait écho bien au-delà de l’instant présent. Et c’est dans ce contexte que le psychologue américain John Gottman, professeur émérite de l’université de Washington, érudit des liens amoureux, a élaboré un concept saisissant qui jette une lumière crue sur les schémas communicationnelles destructeurs pouvant, parfois, anticiper l’issue d’une relation : les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse.

En effet, ce concept décrit quatre schémas de communication destructeurs qui peuvent prédire la fin d’une relation. Gottman a développé ces idées dans ses recherches sur la prédiction du divorce. Ses écrits sur le sujet, notamment dans son livre « Les Couples Heureux ont Leurs Secrets » (1999), ont détaillé ces quatre comportements destructeurs. Ces quatre schémas, dits aussi comportements, sont souvent associés à des problèmes de communication qui peuvent sérieusement compromettre la relation entre les deux partenaires.

Alors qui sont les quatre cavaliers de l’Apocalypse ?

Les relations amoureuses, souvent perçues comme des voyages ponctués de moments célestes et de tumultes terrestres, partagent curieusement une similitude avec un certain récit apocalyptique. Le psychologue John Gottman, dans son exploration des intrications émotionnelles, a baptisé ces perturbations conjugales avec un titre presque biblique : les « Quatre Cavaliers de l’Apocalypse. » Si l’idée de ces cavaliers évoque immanquablement des visions épiques de la fin du monde, il est ironique de constater que, dans le microcosme des relations, leur apparition peut signaler la fin d’un univers émotionnel plutôt que cosmique.

En effet, dans ce paysage émotionnel, où les déclarations d’amour résonnent comme des étoiles filantes et les disputes sont des orages en miniature, les Quatre Cavaliers se dressent comme des augures modernes, prêts à déclencher une forme d’apocalypse bien plus personnelle. Alors que l’apocalypse traditionnelle est marquée par des catastrophes naturelles et des calamités cosmiques, celle des relations trouve son épicentre dans des comportements humains toxiques.

Parfois, il semble que les Quatre Cavaliers portent des montures plus symboliques que célestes, chevauchant des attitudes telles que la Critique, le Mépris, la Défensive et le Mur du Silence. Ces « cavaliers » peuvent sembler être les protagonistes malheureux d’un drame romantique, où les mots blessants et les gestes condescendants remplacent les épées flamboyantes. Alors que les Quatre Cavaliers traditionnels peuvent annoncer la fin du monde, leurs homologues émotionnels peuvent, ironiquement, prophétiser la fin d’une relation.

1. La Critique

La première menace parmi les Quatre Cavaliers est la Critique. Cela va au-delà de la simple expression de mécontentement à propos d’un comportement particulier. En effet, au lieu de se concentrer sur des actions spécifiques, la Critique implique une attaque générale contre l’autre. Les critiques constantes peuvent éroder l’estime de soi et créer un climat de négativité dans la relation

Exemple : Plutôt que de dire « Je n’ai pas aimé que tu sois en retard hier soir« , la critique pourrait prendre la forme de « Tu es toujours en retard. Tu ne respectes jamais mon temps. »
Ou, supposons que ton partenaire a oublié d’acheter un article que tu avais spécifiquement demandé à l’épicerie. Au lieu de focaliser sur le comportement spécifique, une critique pourrait prendre la forme de : « Tu oublies toujours tout !«  , « Je ne peux jamais compter sur toi pour faire quelque chose correctement. » En attaquant la personne plutôt que le comportement spécifique, cela peut entraîner une baisse de l’estime de soi chez le partenaire, créant ainsi un sentiment d’injustice et alimentant un climat de négativité persistant.

2. Le Mépris

Le deuxième cavalier, le Mépris, est souvent considéré comme le plus destructeur. Il se manifeste par des expressions de supériorité, de sarcasme, de cynisme ou de dénigrement envers le partenaire. Le mépris crée un fossé émotionnel, sapant le respect mutuel et alimentant un cycle de comportements toxiques.
Exemple : Imagine que ton ou ta partenaire a passé du temps à préparer un dîner avec soin, mais malheureusement, il n’est pas à la hauteur de tes attentes. Au lieu de l’encourager par des mots gentils, du genre, “ce n’est pas grave!”, “tu feras mieux la prochaine fois.”, tu lui lances des remarques sarcastiques comme « Bravo pour ce dîner brûlé, chef étoilé » ou des expressions de dédain, comme rouler des yeux pendant le repas.
Dans ce genre de situation, le mépris envers ses efforts peut non seulement avoir un impact immédiat sur la confiance en soi, mais il peut également semer des graines de ressentiment dans la relation. Cette attitude critique peut compromettre la volonté de partager et de s’exprimer librement dans le futur.

3. La Défensive

Face à la Critique ou à d’autres reproches, la Défensive est la réaction qui consiste à se replier sur soi-même. Nier sa responsabilité, contre-attaquer ou refuser de prendre en compte les préoccupations du partenaire peuvent créer une impasse communicationnelle. Ce qui alimente un cercle vicieux où les problèmes ne sont jamais résolus.
Supposons que tu exprimes à ton ou ta partenaire ton besoin de plus d’attention et de temps de qualité ensemble. Au lieu de répondre avec empathie et d’explorer comment répondre à ce besoin, la réaction défensive pourrait être : « Je fais de mon mieux, tu ne vois jamais tout ce que je fais pour nous. Tu es toujours insatisfait (e).« 
Cela va immanquablement créer un fossé en détournant l’attention du besoin émotionnel exprimé. En niant la possibilité d’un ajustement, la personne défensive peut rendre difficile l’expression future de besoins émotionnels. Ce qui va conduire à une communication inefficace, à une incompréhension croissante, et à terme, à une détérioration de la relation. En effet, en niant la responsabilité et en contre-attaquant, la personne défensive évite la résolution du problème, alimentant ainsi un cycle de reproches stérile. Cette attitude va inévitablement générer des sentiments d’incompréhension et de frustration chez l’autre, compromettant ainsi la possibilité de trouver des solutions mutuellement bénéfiques.

4. Le Mur du Silence

Le quatrième cavalier, le Mur du Silence, implique le retrait émotionnel ou le refus de s’engager dans une communication constructive. Ignorer les besoins émotionnels de l’autre crée un fossé silencieux, érodant progressivement la connexion émotionnelle entre les partenaires. En effet, le silence peut être aussi destructeur que les paroles blessantes.
Imaginons par exemple, que lors d’une discussion sur la gestion des finances, des tensions émergent. Plutôt que de s’engager dans une conversation pour résoudre les problèmes, un partenaire adopte le mur du silence. Il/elle évite tout contact émotionnel, ne répond pas aux messages… Cela va créer un vide qui peut être plus blessant que des mots durs. Car en refusant de s’engager dans la communication, la personne construit un fossé émotionnel qui peut laisser l’autre partenaire se sentir négligé et incompris. Ce comportement peut générer de l’anxiété et de l’incertitude quant à l’état de la relation, mettant en péril la confiance et la stabilité émotionnelle. Le mur du silence peut, au fil du temps, contribuer à l’érosion de la relation du couple.

Imaginez l’amour comme une vaste étendue à explorer, chaque couple embarquant sur son propre navire émotionnel. Cependant, ces océans d’émotions peuvent parfois être agités, et c’est là que les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse font leur entrée. Ces quatre entités émotionnelles, identifiées par Gottman, se dressent comme des phares d’avertissement sur les rives incertaines de l’intimité.

Et, le fait de reconnaître leur présence dans une relation est le premier pas vers la guérison. La communication ouverte, l’empathie et la volonté d’apporter des changements sont cruciaux. Les couples peuvent travailler ensemble pour remplacer ces comportements destructeurs par des habitudes plus saines, renforçant ainsi la fondation de leur relation de couple. Car, dans le tourbillon de l’amour, parfois les tempêtes de l’apocalypse émotionnelle sont des chapitres nécessaires pour écrire une histoire d’amour indélébile.

Couple : Les 3 tue-l'amour les plus dévastateurs selon la Science

À LIRE AUSSI

Les 3 tue-l’amour les plus dévastateurs selon la Science

À LIRE AUSSI

Les signes révélateurs que vous êtes la source des problèmes dans votre couple

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *