George Santos, l’élu républicain spécialiste des mensonges, inculpé pour fraudes

Faites connaître cette histoire au monde entier

George Santos, élu à la Chambre des représentants, a été arrêté mercredi à New York. Il risque jusqu’à 20 ans de prison pour certains chefs d’inculpation.

 La justice fédérale américaine a annoncé que George Santos, l’élu républicain dont les nombreux mensonges défraient la chronique depuis son élection en 2022, a été inculpé le mardi 9 mai et arrêté le mercredi 10 mai à Long Island, dans l’État de New York. Le député est inculpé de treize chefs d’accusation en lien avec des fraudes financières, pour lesquelles il a plaidé non-coupable.

Inculpé par un grand jury, il a comparu, hier dans l’après-midi, devant un tribunal fédéral de Central Islip, à l’est de la métropole américaine. Selon ce qu’a indiqué une porte-parole du parquet fédéral, il a été remis en liberté contre une caution de 500 000 dollars. Cependant, George Santos comparaîtra pour une prochaine audition le 30 juin à venir.

20 ans de prison

L’acte d’accusation reproche notamment à George Santos d’avoir usé de « malhonnêteté et de tromperie répétées pour entrer au Congrès et s’enrichir. Il a utilisé des fonds politiques pour se remplir les poches, a réclamé illégalement des allocations de chômage qui auraient dû être versées aux New-Yorkais qui ont perdu leur emploi à cause de la pandémie de Covid-19 et a menti à la Chambre des représentants« .

L’élu républicain est en outre accusé d’avoir fait de fausses déclarations financières à la Chambre des Représentants concernant son patrimoine et ses revenus. Il est par ailleurs accusé d’avoir arnaqué les donateurs de sa campagne en transférant de l’argent sur son compte bancaire personnel.

« S’il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, M. Santos risque une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement pour les chefs d’accusation les plus graves. »,. Indique le bureau du procureur Breon Peace, qui s’occupe de l’affaire.

Georges Santos, meilleurs enlumineurs

George Santos, 34 ans, élu dans la troisième circonscription de New York à l’issue des élections de mi-mandat, le 8 novembre dernier, semble avoir battu tous les records. Il a en effet réalisé une performance digne des meilleurs enlumineurs, en mentant sur son CV et sur toute sa biographie:. Dplômes, carrière, famille… Tout est faux.

Se présentant comme LE symbole du « rêve américain », il est désormais accusé d’avoir menti et exagéré la réalité en se présentant comme:. « un Américain fier d’être juif », petit-fils de réfugiés ukrainiens ayant fui le nazisme, homosexuel, diplômé de l’université, et brillant financier. Il avait avoué plus tôt cette année qu’il était d’origine brésilienne et « clairement catholique », bien qu’il se soit senti “un peu juif”.

Le député avait en outre admis qu’il n’avait jamais travaillé pour les prestigieuses banques Goldman Sachs ou Citigroup. Il n’avait pas non plus de diplôme universitaire, contrairement à ce qu’il a prétendu lors de ses campagnes, une fois mis devant ses mensonges par une enquête du New-York Times.

Le député a également des démêlés avec la justice brésilienne pour une histoire de chèques frauduleux.

Rep.-elect George Santos, -New York,

À LIRE AUSSI

George Santos, le député élu à l’aide d’un CV falsifié

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *