Décès de Wayne Shorter, légende du jazz et grand compositeur américain

Le légendaire saxophoniste de jazz américain Wayne Shorter est décédé à l'âge de 89 ans. Shorter a marqué l'histoire du jazz pendant près de six décennies, en tant que compositeur et musicien aux côtés de grandes figures telles que Miles Davis. Découvrez sa carrière et son héritage musical dans notre article.
Faites connaître cette histoire au monde entier
Le monde du jazz est en deuil suite à la disparition de Wayne Shorter, saxophoniste de renom et compositeur américain, ayant passé plus d’un demi-siècle au sommet de l’histoire du jazz.

Le monde de la musique a perdu l’un de ses plus grands noms, l’une de ses grandes légendes du jazz. Wayne Shorter, l’un des saxophonistes les plus influents de l’histoire du jazz, est décédé à l’âge de 89 ans, jeudi dernier à Los Angeles. Sa mort a été confirmée par son agente Alisse Kingsley, mais la cause exacte n’a pas été révélée. Considéré comme l’un des plus grands compositeurs de jazz des États-Unis, il a passé près de soixante ans au sommet de sa carrière, de chorus rêveurs en conversations musicales inspirées, aux côtés de Miles Davis.

Né en 1933 à Newark, près de New York, Wayne Shorter a commencé sa carrière en 1959 avec le célèbre batteur Art Blakey dans son groupe de Jazz Messengers. Il a depuis lors été un acteur incontournable de la scène jazz, avec un style unique qui s’est distingué des voix plus viriles du hard bop. Son phrasé un peu de travers, ses chorus jamais conventionnels, fait de suspensions, de déroutants changements de direction et de tempo, ont par ailleurs influencé de nombreux musiciens.

Wayne Shorter a également contribué à la musique de Miles Davis dans les années 1960, en incarnant une voix médiane et en exprimant pleinement ses talents d’écriture. Il a signé certaines des compositions majeures de Davis, telles que « Footprints » et « Nefertiti ».

Les collaborations de Wayne Shorter

Outre Miles Davis et Art Blakey, il a aussi travaillé avec le pianiste Joe Zawinul dans les années 1970 et 1980, dans le groupe-phare de jazz fusion, Weather Report. C’est là qu’il a découvert les musiques du monde et multiplié les collaborations avec des musiciens de différents genres musicaux tels que Milton Nascimento, Salif Keita, les Rolling Stones, Joni Mitchell, Carlos Santana et Norah Jones.

Malgré la mort de son épouse dans un crash d’avion en 1996, Wayne Shorter a su surmonter les coups durs pour fonder son propre quartet en 2001. Il est devenu alors leader, affranchi de l’attirail jazz-rock, pour ne faire que de la conversation, en picorant dans son ancien répertoire en toute liberté.

Toujours modeste et discret, Wayne Shorter a laissé un héritage musical important pour la communauté jazz. Franck Bergerot, journaliste et auteur de plusieurs livres sur Miles Davis, a déclaré : « C’est un personnage, un poète, quelqu’un de complètement à part, qui a contribué à de grandes histoires puisqu’il a été le directeur musical d’Art Blakey et un compositeur important.« 

La disparition de Wayne Shorter laisse un vide immense dans l’industrie du jazz, mais sa musique continuera à inspirer les générations futures de musiciens

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *