Danemark : les quatre enfants du prince Joachim ont officiellement perdu leur titre de Prince

Faites connaître cette histoire au monde entier
Finis les princes Nikolai, Felix, Henrik et la princesse Athena du Danemark. Les quatre enfants du prince Joachim ont officiellement perdu les titres de prince et ne portent plus que ceux de comtes et comtesse de Monpezat.

En effet, en ce debut d’année 2023, le Danemark compte quatre princes de moins. Car quatre des huit petits-enfants de la reine Margrethe II ont été destitués. Le comte Nikolai, le comte Felix, le comte Henrik et la comtesse Athena de Monpezat démarrent l’année 2023 avec de nouvelle identité.

La mise à jour a été faite sur le site de la Cour de Danemark. Les quatre enfants du prince Joachim, nés de ses deux unions successives avec Alexandra Manley puis Marie Cavallier, ne sont plus nommés les princes de Danemark. Les trois garçons, Nikolai, Felix et Henrik ne sont plus que comtes de Monpezat. Leur petite sœur, elle, est désormais connue sous le nom de comtesse Athena.

Leurs biographies ont toutes aussi été corrigées pour remplacer leurs anciens titres princiers.

Margareth II a pris une décision, elle s’en est tenue

La décision de leur destituer de leur titre de prince avait été annoncée le 28 septembre 2022. Lors des célébrations de son jubilé d’or. En effet, la reine Margrethe II , avait annoncé sa décision de destituer quatre de ses petits-enfants à la Nouvelle année. Ainsi, les quatre enfants du prince Joachim ont perdu leur titre princier. Et aussi leur prédicat d’Altesse Royal ce 1er janvier 2023.

La décision a par ailleurs approfondi la fracture existante entre le prince Frederik, l’héritier direct au trône, et son frère cadet, le prince Joachim. Deux clans se sont ainsi formés à la cour de la reine Margrethe II. Le prince Joachim, son ex-épouse Alexandra, mère de ses deux premiers enfants, et sa seconde épouse, la princesse Marie, n’ont pas mâché leurs mots. Et n’ont pas hésité à prendre la défense de leurs enfants.

Mais, le fait qu’ils aient exprimé à la presse leur surprise et leur peine a l’annonce de cette décision, n’a rien changé. La reine Margrethe II en avait décidé ainsi. Et s’en est tenu. Et les nombreuses critiques et les vives réactions suscitées dans le royaume ne l’ont pas davantage fait céder.

« Que des comtes et de comtesse »

Ainsi, les enfants du prince Joachim, le prince Nikolai, 23 ans, et le prince Felix, 20 ans, issus de son premier mariage, et le prince Henrik, 13 ans, et la princesse Athena, 10 ans, du second mariage, ont perdu leur titre princier et leur prédicat d’Altesse, le 1er janvier 2023. Ils sont désormais connus comme le comte Nikolai, le comte Felix, le comte Henrik et la comtesse Athena de Monpezat. L’ordre de succession au trône reste cependant inchangé.

Par ailleurs, tous les descendants de la reine Margrethe II portaient déjà le titre de comte et comtesse de Monpezat. Ce titre a été créé en 2008. En l’honneur de son défunt mari, le prince consort Henri, né Henri de Laborde de Monpezat. Désormais, les nouveaux titres de comte et comtesse de Monpezat des enfants du prince Joachim s’accompagnent du prédicat d’Excellence. Et non d’Altesse Royal.

Une décision pour l’avenir de la monarchie danoise

Les différentes critiques et réactions avaient amené la reine de 82 ans à s’expliquer. Elle avait en effet expliqué sa décision via un communiqué publié le 3 octobre dernier. Dans celui-ci, elle avait expliqué que cette décision, qui prenait effet à compter du 1er janvier 2023, était mûrement réfléchie.

« Avec mes 50 ans sur le trône, il est naturel à la fois de regarder en arrière et de regarder vers l’avenir. Il est de mon devoir et de mon désir en tant que Reine de veiller à ce que la monarchie continue à se façonner en harmonie avec son temps. Cela nécessite parfois de prendre des décisions difficiles, et il sera toujours difficile de trouver le bon moment. Porter un titre royal implique un certain nombre d’obligations et de devoirs, qui incombent désormais à moins de membres de la famille royale. Je veux faire cet ajustement, que je considère comme un garde-fou nécessaire pour l’avenir de la monarchie, à mon époque. », avait-elle déclaré dans son communiqué.

Elle avait en outre souligné que personne ne devrait douter de l’importance qu’elle accorde à sa famille. Et que ses enfants, ses beaux-enfants et ses petits-enfants sont sa « grande joie » et sa « grande fierté ».

Le prince héritier Frederik et sa famille, avaient réagi avec moins d’émotion à l’annonce. En effet, la princesse Mary, épouse du futur roi du Danemark, avait s’était exprimé tabloïd danois Ekstra Bladet

« Le changement peut être extrêmement difficile et peut vraiment faire mal. Je pense que la plupart des gens ont déjà vécu ça. Mais cela ne signifie pas que la décision n’est pas la bonne ». avait-elle déclaré.

Elle avait d’ailleurs expliqué qu’elle et son époux auront peut-être eux aussi à prendre cette même décision un jour pour leurs enfants cadets. « Nous nous pencherons également sur les titres de nos enfants le moment venu ».

Margrethe II évoque ce “passage compliqué à vivre pour sa famille” dans son discours du Nouvel An

Si l’actuel comte Nikolai de Monpezat s’est dit fortement peiné par sa destitution. Et que la princesse Marie a souligné le mal-être engendré par cette décision. Notamment pour sa fille, la comtesse Athena, à qui “l’on change son identité à l’âge de 10 ans”. La reine Margrethe II a elle aussi réagi à la polémique, en admettant dans un premier temps avoir « sous-estimé » l’impact qu’aura cette destitution sur ses petits-enfants.

Elle a d’ailleurs évoqué ce passage compliqué à vivre pour sa famille dans son discours de Nouvel An :

« Des difficultés et des désaccords peuvent survenir dans n’importe quelle famille, y compris la mienne. Tout le pays en a été témoin », a déclaré la reine dans son allocution annuelle à la nation. « Le fait que la relation avec le prince Joachim et la princesse Marie se soit heurtée à des difficultés me fait mal. Nous avons maintenant vécu une période plus paisible et de réflexion, et je suis sûre que la famille peut aborder la nouvelle année avec confiance, compréhension et un nouvel élan de courage ». Sans oublier de préciser que : « Tous mes huit petits-enfants sont ma grande joie. »

Deux catégories de « Princes de Danemark »

Pour rappel, le titre de prince de Danemark est au nombre de deux, en langue danoise. Le titre de « prins til Danmark », réservé aux membres figurant dans l’ordre de succession, descendant de Christian X, en ligne directe au trône. Et “prins af Danmark” pour ceux qui ne sont pas nés dans la famille royale. Comme les époux et épouses qui obtiennent le titre par mariage.

Une distinction qui n’est pas anodine, puisque les princes « af Danmark » sont plus nombreux qu’on le pense. En effet, outre les époux et épouses, il y a également les membres de la famille royale grecque. Tous les princes de Grèce sont aussi en effet princes de Danemark. Les membres de la famille royale grecque sont princes de Danemark, parce que leur roi, Georges 1er, était le deuxième fils du roi Christian IX. Et bien que devenu roi des Hellènes, la Couronne danoise lui avait permis de garder son titre de prince de Danemark. Ainsi que ses descendants. C’est le cas par exemple du prince Philip, père du roi Charles III d’Angleterre, défunt mari de la reine Elizabeth II, né Prince de Grèce et de Danemark.

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *