Le roi Charles III expulse le prince Harry et Meghan Markle de leur dernière résidence britannique

Faites connaître cette histoire au monde entier
À la suite de la publication des mémoire explosive du prince Harry, Charles III a décidé de sanctionner son fils cadet et sa femme Meghan Markle en les expulsant de leur dernière résidence au Royaume-Uni, Frogmore Cottage.

La sanction vient de tomber : le roi Charles III a expulsé le prince Harry et Meghan Markle de leur demeure de Frogmore Cottage. La maison de 10 chambres située à Home Park, à Windsor était la première maison du couple, cadeau de la défunte reine Elizabeth II après leur mariage en 2018. Le couple n’a donc plus aucun logement au Royaume-Uni, confirmant ainsi leur exil permanent aux États-Unis. Cette décision aurait été prise plusieurs semaines auparavant, après la publication des mémoires explosives du prince Harry, dans laquelle il s’en était pris violemment à sa famille.

Selon ce qu’a rapporté une source interne à The Sun, le duc et la duchesse de Sussex auraient été informés de la nouvelle par un avis d’expulsion qui leur a été adressé par Buckingham Palace. Le couple aurait ainsi pris des dispositions afin que leurs affaires restées dans le cottage après le Megxit, leur soient envoyées dans leur demeure de Montecito.

Par ailleurs, ce que le roi d’Angleterre a prévu pour l’avenir de la demeure royale ne devrait pas plaire aux exilés de Montecito. En effet, celui dont le couronnement est prévu pour le 6 mai prochain aurait offert les clés de Frogmore Cottage à son frère, le prince Andrew. Le duc d’York, considéré comme le paria de la monarchie britannique, depuis le scandale pédocriminel de l’affaire Epstein, va donc remplacer les Sussex à Frogmore Cottage. Une réponse forte aux récentes attaques du couple.

Ils attendaient des excuses, ils ont reçu un avis d’expulsion

 Dans ses mémoires, aux airs de règlement de compte, Harry a rendu responsable sa famille de tous ces maux. N’épargnant personne, il a décrit son frère William, le futur roi d’Angleterre, comme un personnage sanguin et colérique. Il n’a pas non plus été tendre avec Kate Middleton, sa belle-sœur, avec qui il semblait avoir pourtant eu une relation privilégiée, jusqu’à l’arrivée de Meghan. Tout le monde en a pris pour son grade. 

Quant à la future reine consort Camilla, à part d’être une méchante belle-mère, il l’a accusée, elle, et son père, Charles III, de l’avoir jeté lui et sa femme en pâtures aux médias pour rester aux sommets. Des mots qui n’auraient pas attendri le roi.

Cependant, après avoir largué ses bombes sur Buckingham Palace, le prince attendait de la famille royale, des excuses (pour qu’il assiste au couronnement). Mais cette récente décision, prise par le roi Charles III ressemble plus à une déclaration de guerre qu’une demande de pardon. Et selon des sources proches du palais, « aucune excuse n’est due et ne sera faite« . La source a par ailleurs déclaré : « Je ne pense pas qu’il y aura profusion d’excuses. Ce sera plutôt : ‘Voici une invitation. Faites-nous savoir si vous venez« .  Ce qui est sûr, c’est que cette affaire ne devrait pas arranger les relations entre Charles III et le couple Sussex. 

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *