« Birthday Blues » : pourquoi on déprime à l’approche de notre anniversaire

Faites connaître cette histoire au monde entier
"Birthday Blues" : pourquoi on déprime à l’approche de notre anniversaire

Vous ne le savez sans doute pas, mais ce n’est pas un hasard si vous êtes triste à l’approche ou au jour de votre anniversaire. Et certaines personnes, comme moi, redoutent le fait qu’on leur fête leur anniversaire.


Depuis que nous sommes enfants, nous adorons souffler les bougies. Cette journée est apparentée à la fête. C’est censé être la journée la plus fun. La plus drôle. Celle qu’on attend avec beaucoup d’impatience, tout excité.e à l’idée d’ouvrir des cadeaux… Mais malheureusement, il arrive parfois que l’anniversaire devienne un sujet de déprime, et qu’on se retrouve tiraillé avec des sentiments négatifs.

Quelle est donc la cause ?
Pas de panique, j’ai une réponse pour vous. Selon un psychologue clinicien, travaillant avec des personnes souffrant de stress et d’anxiété, il s’agit de « Birthday Blues ”.

Qu’est que le « Birthday Blues »?

Le « Birthday Blues », ou « Birthday Depression » ou encore « dépression d’anniversaire« , arrive souvent à l’âge adulte, lorsque la peur de vieillir vient gâcher le côté festif que peut prendre cet événement. Au lieu de se réjouir, on se sent triste et stressé.e. Ayant perdu notre âme d’enfant, on ne voit plus le côté fun. On craint au contraire les surprises ou les messages d’anniversaire. On souhaiterait presque que personne ne se souvienne du jour de notre naissance.

Avoir le blues…de l’anniversaire !

Avoir le blues de l’anniversaire est un fait assez méconnu. Il nous tombe dessus sans crier gare, souvent à l’approche de la date célébrée, ou le jour même. Ce « Birthday Blues », nous fait ressentir un sentiment de tristesse, d’apathie ou de désintérêt à l’égard de la fête ou de la pensée de son anniversaire.

Selon le psychologue clinicien, docteur Ernesto Lira de la Rosa, membre de la Fondation de recherche « Hope for Depression », le Birthday Blues serait contextuel et n’est pas forcément lié à un trouble de santé mentale. Il est cependant possible d’analyser les causes pour trouver des solutions.

Dans un article publié sur le site de santé VeryWell Mind, le docteur Ernesto Lira de la Rosa explique plus en détails ce phénomène.

“Pour certaines personnes, le birthday blues peut être lié à des expériences négatives antérieures relatives aux anniversaires. Pour d’autres, il s’agit là d’un moment où ils réfléchissent à leur vie et pensent qu’ils ne sont pas là où ils voulaient être à cet âge précis”, explique-t-il.

En effet, à partir d’un certain âge, le quart de siècle en général, le plaisir de célébrer son anniversaire ne procure plus autant de joie. Au contraire, on redoute ce moment avec beaucoup d’appréhension.

Le docteur a par ailleurs ajouté que « si une personne a vécu un traumatisme dans sa vie, son anniversaire peut être un déclencheur, selon le contexte et la durée du traumatisme ». Le Birthday Blues serait ainsi un sentiment permettant de remonter à la source d’un problème enfoui.

« Fêter son anniversaire n’est pas forcément signe de joie et de célébration »

Selon le psychologue, l’anniversaire peut représenter une date marquante liée à un événement traumatique, qui se fait ressentir à chaque anniversaire.

Ce phénomène, cette déprime occasionnelle se fait encore plus ressentir lorsque l’on fête une dizaine : 30, 40… ans. Ainsi, fêter son anniversaire n’est pas toujours signe de joie et de célébration, pour ceux et celles qui souffrent du Birthday Blues.

Comment faire face au Birthday Blues ?

Un anniversaire est souvent synonyme d’un accomplissement. En effet, vous avez passé une nouvelle année sur Terre. Celle-ci a été soit pleine de bonheurs et dans ce cas, vous ne pouvez que vous réjouir d’avoir l’opportunité d’en vivre d’autres. Il se peut au contraire que vous ayez passé une année horrible et il est donc encore plus important de célébrer votre acharnement. Car vous avez survécu. Vous êtes plus fort que jamais. Mais à votre façon.

Selon le docteur Lira de la Rosa : « Si vous ne vous sentez pas excité ou heureux pendant cette période, donnez-vous la permission de vous asseoir avec votre tristesse ». Car le jour d’anniversaire n’est pas toujours le plus beau de l’année pour tous.

Alors si vous aussi, vous souffrez du Birthday Blues, sachez que vous avez tout à fait le droit de demander à votre entourage de ne pas vous souhaiter votre anniversaire et de ne rien organiser de surprenant pour l’occasion.

De votre côté, vous pouvez essayer de vous vider la tête en faisant des activités créatives ou sportives afin de transformer ce moment angoissant en moment positif. Vous pouvez également selon le docteur Lira de la Rosa, « Parlez de votre expérience avec une personne de confiance. (…) Quelqu’un que vous connaissez peut vivre la même chose pendant son anniversaire, ce qui peut être valorisant et positif à entendre ».

Vous n’avez nul besoin de culpabiliser ou de vous sentir anormale, car ce n’est pas grave de ne pas aimer fêter son anniversaire.

Enfin, vous pouvez célébrer ce jour à votre façon. Malgré la pression sociale, vous n’avez pas à faire quoi que ce soit qui puisse vous faire sentir plus mal ou coupables.

Alors, de toi à moi, Happy sad birthday ! 🙂

XoXo

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *