Attaque mortelle: une mère et son enfant tués par un ours polaire dans un village reculé de l’Alaska

Faites connaître cette histoire au monde entier
Un drame s’est produit dans un village reculé de l’Alaska où une mère de 24 ans et son enfant d’un an ont été tués par un ours polaire, lors d’une attaque rarissime. 

Summer Myomick, 24 ans, et son fils Clyde Ongtowasruk, âgé d’un an, ont été tués par un ours polaire en Alaska. Une attaque jugée rare, car seulement 20 personnes ont été tuées dans le monde entre 1870 et 2014 sur 73 attaques.

En effet, l’ours serait entré mardi dans le village de Wales, situé sur la rive du détroit de Bering, et aurait pourchassé plusieurs résidents. Selon les premiers éléments divulgués par la police de l’Etat, « l’attaque aurait eu lieu près de l’école ». L’animal a été par ailleurs, abattu par un habitant pendant qu’il attaquait la jeune femme et son fils.

Des policiers et des agents spécialisés devaient être envoyés dans ce village d’environ 150 personnes, peuplé par la tribu Inupiat. Cependant, les mauvaises conditions météorologiques empêchent pour l’instant les autorités de se rendre sur place.

Le changement climatique en cause

Le changement climatique est la principale menace pour les ours polaires. Ce qui peut “augmenter les interactions entre les ours et les humains”. La fonte de la banquise pousse les ours polaires sur le continent plus régulièrement.

« Historiquement, il est très rare qu’un ours polaire attaque et tue une personne, où que ce soit dans l’Arctique« , a déclaré Geoff York de l’ONG Polar Bears International. « Et il est encore plus rare que cela arrive au milieu du mois de janvier, dans l’Arctique septentrional où la glace est abondante et où les ours polaires sont d’habitude sur la banquise en train de chasser les phoques. »

D’habitude, “la plupart des attaques ont lieu entre fin juillet et début décembre, pendant la période sans glace”. Les attaques sont généralement menées par des “ours jeunes qui sont voraces« . Car leur corps requiert de l’énergie pour leur croissance. Ou bien des “ours en fin de vie » qui ne peuvent plus se battre contre les autres ours pour les bonnes zones de chasse.

Le village de Wales est maintenant endeuillé par cette tragédie. Les autorités, eux, continueront à enquêter sur les circonstances exactes de l’attaque. Les habitants et les proches de la famille des victimes sont en deuil et nos pensées leur sont adressées.

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *