Ariana Grande dénonce le body shaming dont elle est la cible

Faites connaître cette histoire au monde entier
Ariana Grande dénonce le body shaming dont elle est la cible
PhotoInstagrm de Ariana Grande

Ariana Grande s’est récemment exprimée sur les commentaires désobligeants à propos de son physique, en partageant une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle elle encourage à plus de bienveillance et de respect envers les corps de chacun.


Sans artifice, la chanteuse américaine Ariana Grande a récemment pris la parole pour répondre aux nombreux commentaires sur son apparence physique. La jeune femme âgée de 29 ans est, en effet, victime de body shaming depuis quelque temps, recevant de tonne de commentaires désobligeants sur son poids. Des internautes jugeant trop mince et trop frêle sa silhouette actuelle ne se privent pas de commenter négativement le look de l’interprète de “God is a Woman”.

Tout a commencé lorsque des photos d’elle portant un large manteau rose dévoilant ses épaules ont été prises à la sortie d’un club de jazz à Londres, où elle tourne actuellement l’adaptation de la comédie musicale Wicked. Cependant, certains l’ont jugée trop maigre, tandis que d’autres ont estimé qu’elle avait pris un coup de vieux, ce qui l’a poussé à prendre la parole dans une vidéo partagée sur son compte TikTok.

LIRE AUSSI

Selena Gomez recadre avec humour ses détracteurs : l’importance de l’amour-propre face au body shaming

Dans cette vidéo qui a d’ailleurs déjà été vue plus de 44 millions de fois en seulement 13 heures, Ariana répond aux inquiétudes du public concernant son corps et parle un peu de ce que cela signifie d’être une personne à qui l’on prête autant d’attention. Elle souligne, par ailleurs, que les gens devraient être plus doux et moins à l’aise avec le fait de commenter les corps des autres, appelant à travailler ensemble pour que tout le monde se sente plus en sécurité.

« Je voulais répondre à vos inquiétudes concernant mon corps et parler un peu de ce que ça signifie d’être une personne à qui on prête autant d’attention« , déclare-t-elle, avant d’ajouter : « Je crois qu’on pourrait et qu’on devrait être plus doux et moins à l’aise avec le fait de commenter les corps des gens, quoi qu’il arrive. Il y a des façons de complimenter quelqu’un ou d’ignorer quelque chose que vous voyez et que vous n’aimez pas”. 

« Il existe de nombreux types de beauté »

En ligne, ils sont nombreux ceux qui n’arrêtent pas de comparer les photos prises cette semaine à d’anciens clichés de la star, suggérant que sa silhouette du passé paraissait en meilleure santé. Ari est cependant d’un autre avis, expliquant que ce corps, pris en exemple est le reflet d’une période difficile de sa vie, “la version d’elle la plus malsaine« . 

« Le corps auquel vous avez comparé mon corps actuel était la version la moins saine de celui-ci. Je prenais beaucoup d’antidépresseurs, je buvais et je mangeais mal. J’étais au plus bas de ma vie, quand j’avais le corps que vous considérez être en bonne santé. » confie l’ancienne coach de The Voice.

Ariana Grande rappelle également qu’il existe de nombreux types de beauté, de nombreuses manières différentes d’être beaux et en bonne santé, et que chaque personne est belle à sa manière, peu importe son poids, la manière dont elle se maquille ou les opérations esthétiques qu’elle a subies. 

Il y a beaucoup de types de beauté, il y a beaucoup de manières différentes d’être beaux et en bonne santé. Vous êtes beaux quoi qu’il arrive, peu importe ce que vous traversez, peu importe votre poids, quelle que soit la manière dont vous aimez vous maquiller, peu importe les opérations esthétiques que vous ayez subies ou pas« , déclare-t-elle à ses fans.

Enfin, Ariana insiste sur le fait que l’on ne sait jamais ce que l’autre traverse et qu’il vaut mieux garder ses commentaires pour soi, même s’ils sont faits avec la meilleure attention du monde. Souhaitant que les gens soient plus délicats et plus attentifs à ce que vivent les autres, elle conclut son message en invitant les gens à être plus compréhensibles les uns envers les autres.

« Je sais que je ne devrais pas avoir à expliquer ça. Mais je me dis peut-être que quelque chose de bien pourrait en découler si je m’ouvre et montre ma vulnérabilité ici. Nous devrions viser à être plus en sécurité et à nous protéger mutuellement. On ne sait jamais ce que quelqu’un traverse !».

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *