25 personnes tuées en Afghanistan : les talibans répondent au prince Harry

Faites connaître cette histoire au monde entier
Après la fuite du mémoire du prince Harry qui doit sortir le 10 janvier prochain et dans lequel il admet avoir tué 25 combattants ennemis en Afghanistan, plusieurs chefs talibans ont dénoncé ce passage du livre.

Le livre du prince Harry, Spare,  n’arrête pas de faire des vagues même avant sa sortie prévue le 10 janvier. En effet, après avoir raconté de façon très débridée comment il a perdu sa virginité avec une femme plus vielle que lui, et accusée sa famille et la presse britannique de tous ses maux, il a déclaré fièrement dans son livre, d’après les extrait qui ont fuités dans les medias, combien de personnes il avait tué en Afghanistan, en les considérant comme des pièces sur un échiquier. Ce qui a d’ailleurs déclenché de nombreuses critiques et de vives réactions.

Un haut responsable taliban s’en est même pris au duc de Sussex vendredi sur cette partie de son livre dans lequel il explique avoir tué 25 talibans lorsqu’il était en mission en Afghanistan, en les considérant comme « des pièces » sur un échiquier conformément aux instructions.

Le prince Harry, dans un ouvrage qui doit paraître très bientôt, révèle en effet, le nombre exact des personnes qu’il a tuées au cours de ses deux missions en Afghanistan.

« Mon nombre est de 25. Ce n’est pas un nombre qui me remplit de satisfaction, mais je n’en ai pas honte non plus », écrit-il dans son livre qui a été mis en vente par erreur jeudi avant d’être retiré quelques heures plus tard.

Des « pièces d’échecs »

Le prince de 38 ans qui s’en est pris à sa famille, notamment son frère William, le futur roi d’Angleterre, dont il se moque de sa calvitie, raconte avoir considéré ces personnes comme des « pièces d’échecs » « retirées de la partie », comme le prévoyait son entraînement. Car il est impossible de tuer une cible « si on la considère comme une personne ».

Harry, accusé de “crime de guerre”

« M. Harry ! Ceux que vous avez tués n’étaient pas des pièces d’échecs, c’étaient des êtres humains qui avaient des familles.« 

C’est ce qu’ a déclaré vendredi Anas Haqqani, haut responsable taliban, qui est allé jusqu’à accuser le fils du roi Charles III de « crimes de guerre ».

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement afghan Bilal Karimi a lui aussi donné une réponse cinglante au prince :

« Mais la vérité, c’est ce que vous dites : notre peuple innocent était comme des pièces d’échecs pour vos soldats et pour vos dirigeants militaires et politiques. a-t-il écrit sur Twitter. Mais, malgré tout, vous avez perdu à ce jeu. Les Afghans n’oublieront jamais les crimes des occupants », a-t-il poursuivi.

On vous aime, mais vous devez vous taire

Les différentes prises de parole du prince Harry ne semblent pas faire l’unanimité et l’isolent de plus en plus, non seulement de sa famille, mais aussi du public qui lui tourne le dos. Et à voir les différentes réactions des médias, avant même la sortie du livre, il est clair que le livre n’a pas l’effet escompté. -“A part l’argent bien sûr ! »– car l’opinion publique s’est peu à peu retournée contre Harry et Meghan, qui se disaient vouloir leur intimité, mais font tout pour être sous les feux du projecteur.

D’ailleurs, après le documentaire Netflix, les différents passages du livre qui ont fuité dans la presse, ils ont été très critiqué. On les a même qualifiés d’“enfants gâtés égoïstes”. En outre, d’après le résultat d’un large sondage réalisé avec YouGov, publié par le Times, plus de 44% des britanniques estiment qu’Harry devrait « être déchu » de ses titres royaux.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Britanniques en ont marre.

Harry en fait trop et en dit trop dans son livre ? Ça en a tout l’air, d’après cet ancien Marines:

« On vous aime Prince Harry, mais vous devez vous taire ! », a tweeté Ben McBean, un ancien des Royal Marines qui a perdu un bras et une jambe en Afghanistan en 2008 et que le duc de Sussex décrit dans son livre comme un « véritable héros ».

Harry s’est retourné contre son autre famille, les militaires

Le colonel de réserve Tim Collins, qui a pris part à la guerre en Irak, a déclaré au site internet de l’armée britannique.

« Harry s’est maintenant retourné contre son autre famille, les militaires. Ce n’est pas comme ça que nous nous comportons dans l’armée, ce n’est pas ce que nous pensons« , a-t-il affirmé au sujet du récit du prince sur les combattants qu’il avait tués.

Selon lui, le livre du prince Harry, Spare, n’était “qu’une tragique escroquerie pour faire de l’argent ».

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que le prince Harry suscite la controverse à propos de sa participation aux opérations en Afghanistan.

En 2013, il avait relevé que tuer des combattants rebelles s’apparentait à un jeu vidéo pour un pilote d’hélicoptère.

Décidément, le fils de Charles III compte se mettre tout le monde à dos.

Sur le même sujet:

Prince Harry: les différentes révélations faites dans ses mémoires

Prince Harry : une nouvelle interview explosive en vue

Faites connaître cette histoire au monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *